STAGE 2022 du 14 novembre au 9 décembre 

LE THEATRE DE LA VERANDA  présente :

Variations Feydeau, rêves et cauchemars. Episode 3.   

Lieu du stage : Lilas en Scène23 bis rue de Chassagnolle 93260 Les Lilas


à partir d’extraits de la pièce : Un Fil à la patte et L'âge d'or.
Avec
LISA WURMSER metteur en scène, GILLES NICOLAS chorégraphe, ANNE FISCHER musicienne

PUBLIC CONCERNE

Acteurs, danseurs, chanteurs professionnels

Pré-requis : formation et expérience professionnelle

Formation ouverte aux artistes en situation de Handicap sur demande.

MODALITÉS D'ACCÈS

Envoyer CV et Lettre de motivation par mail à l’adresse theatreveranda@gmail.com

Contact : Lisa Wurmser, 06 09 24 37 82

Une première sélection se fera suite à l’étude des lettres de motivation et CV puis un entretien individuel.

 

Date limite d'inscription le 17 octobre 2022

Les entretiens de sélection auront lieu avec Lisa Wurmser au Centre National du Théâtre, Artcena 68 rue de la Folie Méricourt 75011, les 18 et 19 octobre 2022

 

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

  • Acquérir les outils techniques et les connaissances nécessaires au jeu de l’acteur pour approcher l’univers de Georges Feydeau, du point de vue de son interprétation : la recherche d’un jeu oscillant entre le réel et l’absurde, le rêve et le cauchemar, tout en restituant la vraisemblance des situations.

 

  • Maîtriser différents modes d’adresse au public : le chant, la danse, le jeu d’acteur. Développer les correspondances entre les 3 disciplines : le corps, le jeu, le chant et faire la synthèse des trois disciplines en intégrant le chant et la danse dans le rendu théâtral final.

 

  • Travailler sur le contenu dramaturgique des textes et leurs sens pour apprendre à jouer Feydeau aujourd’hui et proposer une traduction physique et onirique. La violence de son comique, sa modernité font de son théâtre une machine artistique géniale, où se mêlent le hasard et l’absurde, la fantaisie et l’inquiétude.

 

PROGRAMME

Durée de la formation = 140h

 

SEMAINE 1 : du lundi au vendredi (35H) – de 12h à 19h

Lecture des œuvres.

Analyse dramaturgique du texte. 

Élaboration du cadre dans lequel se déroulera le stage.

Répartition des personnages et des scènes. Improvisation à partir des thèmes de la pièce.

Recherche chorégraphique et gestuelle

Travail sur le rythme de l’écriture

 

SEMAINES 2 et 3 : du lundi au vendredi (70H) – de 12h à 19h

Travail sur des scènes précises.

Travail sur les rêves, scènes rêvées et effets de réel.

Travail sur l’alternance du comique et du tragique chez Feydeau, sur l’imaginaire des personnages entre fantaisie et inquiétude.

Etudes sur la folie comique et langagière chez Feydeau.

Travail chorégraphique et musical : Chansons

 Le vaudeville tire son nom et son origine des chansons satiriques et désignent les voix des villes, chansons légères facile à chanter qui se fondent peu à peu dans la chanson française.

La science du rythme qui caractérise le théâtre de Feydeau aussi bien dans ses dialogues parlés que dans ses airs chantés constitueront l’axe majeur de notre travail.

 

SEMAINE 4 : du lundi au vendredi (35H) – de 12h à 19h

Elaboration d’une continuité.

Synthèse des différents axes de travail.

Présentation de l’ensemble du travail théâtral, chorégraphique et musical en compagnie du metteur en scène du chorégraphe et de la musicienne.

 

 

Feydeau nous entraîne dans un monde contaminé par la folie comique et langagière, un monde où règne la logique loufoque de l'absurde. Il atteint là une sorte de perfection, de quintessence du comique, un comique d'une violence inouïe qui dynamite tous les poncifs du vieux vaudeville. On assiste à la naissance du "comique moderne" et à l’invention d’une machine artistique géniale. Le monde petit-bourgeois se déglingue devant nous et glisse à toute allure sur un toboggan infernal où la raison chavire, où le langage explose, où les personnages, en déséquilibre constant, se dédoublent. Maître et valet s'inversent. Les objets fichent le camp. Les lits tournent sur eux-mêmes. Et sans cesse il faut courir, courir encore, comme dans le pire des cauchemars, pour échapper aux coups - coups de pied, coups de poing, coups de feu...

L’âge d’or 

Un Fil à la patte Cette comédie musicale en trois actes et neuf tableaux est une œuvre surprenante : si le voyage dans le temps est un thème récurrent dans les univers romanesque et cinématographique, il a été rarement exploré au théâtre. Georges Feydeau, en collaboration avec Maurice Desvallières, revisite avec humour l’histoire de France et imagine le Paris de l’an 2000, un futur fantasmé mais aussi à certains égards, visionnaire. Follentin, un fonctionnaire râleur de 1905, est projeté avec sa famille à l’époque de la Saint Barthélemy, puis à celle de Louis XV avant de découvrir le XXIème siècle, libertaire et technologique.

Comment se débarrasser d’une maîtresse lorsqu’on prévoit de se marier le jour même avec une riche héritière ? Voici ce à quoi s’emploie Bois d’Enghien, amant de Lucette Gautier, chanteuse de café-concert, artiste réclamée par la baronne Duverger pour la signature du contrat de mariage de sa fille avec… Bois d’Enghien lui-même. L’amant ménage Lucette et déjoue la cascade d’événements et de quiproquos qui pourraient dévoiler son projet. Pour compléter le tableau : Bouzin, minable clerc de notaire et compositeur raté, le furieux général Irrigua, amoureux de Lucette prêt à tout pour conquérir la belle, et Viviane, la future mariée qui trouve son fiancé trop sage et rêverait d’un séducteur expérimenté, ainsi que quelques valets, rouages indispensables du Vaudeville. Un fil à la patte est une grande pièce, hallucinante, une réussite absolue ; elle met en scène des personnages ballottés par un système, entraînés par une histoire, un cadre. Ils sont dans un monde où l’argent a une place absolument déterminante ; et ils courent après, chacun à sa façon. L’argent préside à la destinée de chacun. Rien ne les arrête. Cela ne va pas sans une espèce de cynisme, de détachement par rapport à la vie sentimentale, à l’honnêteté des sentiments. C'est de là que viennent la férocité et la drôlerie de Feydeau. Il y a un fond assez noir chez Feydeau... la vie sentimentale, n'est qu'un vaste marché où règne la loi de l’offre et de la demande

"Je pars toujours de la vraisemblance. Un fait - à trouver - vient bouleverser l’ordre de marche des événements naturels tels qu’ils auraient dû se dérouler normalement. J’amplifie l’incident. Si vous comparez la construction d’une pièce à celle d’une pyramide, on ne doit pas partir de la base pour arriver au sommet, comme on l’a fait jusqu’ici. Moi, je retourne la pyramide : je pars de la pointe et j’élargis le débat. Lorsque je suis devant mon papier, et dans le feu du travail, je n’analyse pas mes héros, je les regarde agir, je les entends parler ; ils s’objectivent en quelque manière, ils sont pour moi des êtres concrets ; leur image se fixe dans ma mémoire, et non seulement leur silhouette, mais le souvenir du moment où ils sont entrés en scène et de la porte qui leur a donné accès. Je possède ma pièce comme un joueur d’échecs son damier. J’ai présents à l’esprit les positions, un certain nombre de mouvements. Et vous n’ignorez pas que le mouvement est la condition essentielle du théâtre." Georges Feydeau

es Feydeau.

 

Moyens techniques et pédagogiques :

Supports fournis aux stagiaires : textes, livres, musiques, partitions. 

Mise à disposition du Piano et costumes.

12 stagiaires par poste de travail

 

Évaluation pédagogique en fin de parcours 

Présentation collective en début de stage. Tour de table des attentes des stagiaires.

Suivi de présence et d'assiduité. Signature feuille de présence.

Échange régulier et personnel des intervenants avec chaque stagiaire au cours de la formation.

Chaque vendredi, un temps est consacré au bilan des acquis.

A la fin du stage, chaque stagiaire devra présenter une scène devant l’ensemble des intervenants. La synthèse du travail est présentée le dernier jour du stage sous forme d’une continuité des séquences (scènes).

En fin de stage, retour des intervenants sur le stage et évaluations et retours collectifs sur la qualité du stage par les stagiaires par écrit.

Deux méthodes d’évaluation sont mises en place : un premier compte rendu et impression est demandé aux stagiaires à chaud, le dernier jour de la formation. En posant des questions sur chaque exercice proposé et chaque formateur. Les propos sont recueillis par l’assistant et signé par les stagiaires et envoyés ensuite à tous les formateurs ainsi que à l'AFDAS. (a)

6 mois après le stage, une demande par mail est envoyée à chaque participant pour les interroger sur l’impact du stage dans leur vie professionnelle, en quoi il a facilité leur travail, que ce soit de manière directe (proposition de travail à l’issue du stage, rencontres déterminantes, etc) ou indirecte (est-ce que la formation a facilité votre façon d’aborder le travail artistique, la rencontre, et comment).

Tous les retours sont recueillis et collectés ; ils permettent à notre organisme de formation d’améliorer sans cesse ses pratiques et de garder un contact avec eux.

Méthode pédagogique :

Les moyens employés pour parvenir à cet équilibre fragile entre le comique et le tragique, la vraisemblance et l’irrationnel seront des études autour des thèmes et des situations précises de la pièce, des rythmes du langage et du désir inconscient des personnages.

- Alternance de scènes improvisées et du texte précis de la pièce permettra un aller-retour entre la pièce elle-même et ses chemins de traverse ouvrant d’autres perspectives permettant la création d’un monde imaginaire fort.

- Travail à la fois théâtral avec la metteure en scène Lisa Wurmser, le travail vocal avec Anne Fischer et le travail corporel avec Gilles Nicolas.

 

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS

LE THÉÂTRE DE LA VÉRANDA

 

Contact pédagogique :

Lisa Wurmser

theatreveranda@gmail.com

06 09 24 37 82

 

Contact administratif, financier et handicap :

Séverine Nédélec

theatreveranda@gmail.com

06 64 65 65 81

 

Dates et lieux de formation

Du 14 novembre au 9 décembre 2022

Le stage se déroulera dans une salle de répétitions à Lilas en scène, 23 bis rue de Chassagnolle, Les Lilas (métro mairie des Lilas)

 

Candidatures

Adresser dès que possible une lettre de motivation, un CV et une photo par mail à l’adresse suivante : theatreveranda@gmail.com

Lorsqu'une prise en charge particulière est nécessaire (handicap) merci de le préciser lors de l'inscription.

 

Formation non certifiante

 

Nos formations peuvent être accessibles aux personnes en situations de Handicap. Afin d’adapter la formation à vos contraintes, nous vous demandons de nous préciser l’adaptation nécessaire lors de l’inscription.

 

Tarif : 2660,27€ HT

Possibilité de financement AFDAS en Accès individuel ou Pôle Emploi. Nous nous tenons à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Indicateur de satisfaction des stagiaires disponible fin 2022
Logo-Qualiopi-72dpi-Avec Marianne.jpg